Préparons dimanche

3ème dimanche du temps ordinaire
23 janvier 2022
(Année Luc – C)
Dimanche de la Parole de Dieu

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

« Aujourd’hui s’accomplit la parole
que vous venez d’entendre
»

 

Temps de l’accueil
Ce dimanche, situé au cœur de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, est en même temps le Dimanche de la Parole de Dieu, instauré par le pape François en 2019 au 3e dimanche ordinaire. C’est l’occasion de rappeler que c’est autour de la parole de Dieu que les chrétiens font leur unité, comme dans une même famille des enfants différents reçoivent les mêmes paroles d’amour de leurs parents.
Aujourd’hui, c’est cette Parole qui nous rassemble. Nous la recevons dans la foi et dans la joie, comme les juifs à qui Esdras lisait le livre de la Loi, comme les auditeurs de Jésus qui l’entendaient commenter le livre d’Isaïe et annoncer le salut. Nous l’accueillons et nous l’acclamons.

PROCLAMATION DU LIVRE DE NEHEMIE : (Ne 8, 1-4a. 5-6. 8-10)
Après un long temps d’exil et d’épreuves, le peuple juif retrouve la joie d’entendre la parole de son Dieu dans le livre de la Loi.

PSAUME 18 B

PROCLAMATION DE LA 1ère LETTRE DE SAINT PAUL AUX CORINTHIENS : 1 Co 12, 12-3
En cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, laissons saint Paul nous rappeler que nous sommes les membres d’un même corps, malgré ou grâce à nos différences.

ÉVANGILE : Luc 1, 1-4 ; 4, 14-21

Homélie
Textes bibliques : Lire
En ce dimanche de la Parole voulu par notre pape François, nous lisons le début de l’Évangile selon saint Luc. Dès le départ, il précise qu’il désirait affermir la foi de Théophile dont le nom signifie “ami de Dieu”. Voilà déjà un appel qui nous rejoint aujourd’hui. Ce récit s’adresse aussi à chacun de nous pour que, nous aussi, nous le communiquions à d’autres. C’est pour nous une manière de faire grandir l’Église. Nous ne mesurons sans doute pas assez le cadeau qui nous est fait : Cela vaudrait la peine d’entreprendre cette semaine une lecture continue de l’évangile de Saint Luc en nous rappelant que le plus important c’est de nous en nourrir et d’y rencontrer le Christ.

Le texte de ce dimanche nous présente le début du ministère de Jésus. Peu de temps après son baptême, il commence à enseigner en Galilée. Tous les gens parlent de lui. Ce jour-là, il revient à Nazareth, le village où il a grandi. Comme il en a l’habitude, il va à la synagogue et il se lève pour faire la lecture. Cette lecture, c’est lui qui la cherche et il la trouve. “L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur”.

En écoutant Jésus proclamer ce texte, nous pouvons déjà imaginer son grand amour pour les Écritures. Qu’en est-il pour nous ? Aujourd’hui, le même Christ voudrait nous apprendre à prier en ouvrant la Bible avec soin et en lisant les textes proposés pour ce dimanche. Il est indispensable que toute prière, tout témoignage et toute prédication s’appuient sur la Parole de Dieu. Il est heureux de constater que l’Écriture retrouve toute sa place dans la liturgie. De plus en plus de familles prennent du temps dans la semaine pour se préparer à mieux accueillir les textes qui seront proclamés le dimanche. Cette Parole doit être accueillie avec le même respect que l’Eucharistie.

En ce jour, le Christ a une bonne nouvelle à nous annoncer : l’Écriture devient Parole parce qu’elle est proclamée ; c’est une bonne nouvelle pour les pauvres et les exclus de tous les temps ; c’est une annonce de libération et de guérison. Dieu s’intéresse aux petits, aux pauvres, aux captifs, aux malades et aux pécheurs. Alors, n’ayons pas peur de nous tenir devant lui pour nous reconnaître petits, pauvres, aveugle et pécheurs. C’est ainsi que nous pourrons accueillir la libération que le Christ est venue apporter et en être les messagers dans le monde d’aujourd’hui.

Deux mille ans après, le mal, les injustices, les souffrances de toutes sortes sont toujours là. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sont profondément meurtris par les catastrophes, la pandémie qui sévit partout dans le monde. Et bien sûr, nous n’oublions pas ceux et celles qui sont victimes de la haine et de la violence des hommes. Et même tout près de nous, des personnes peuvent être en grande difficulté et ne pas avoir de quoi se nourrir. Quand nous voyons tant de malheurs, nous risquons de nous sentir dépassés. Et beaucoup en viennent à se poser la question : “Où est-il cet aujourd’hui de la bonne nouvelle ?”

Pour répondre à cette question, il suffit de regarder les nombreux témoignages vécus autour de nous et dans le monde : Cette bonne nouvelle, nous la voyons se réaliser dans cet immense élan de générosité des chrétiens et des non chrétiens à l’égard de ceux qui ont tout perdu. Elle est aussi à l’œuvre quand nous allons v un malade sur son lit d’hôpital, quand nous partageons avec celui qui a faim.
Il nous appartient de faire en sorte que cette Parole de Dieu se réalise aujourd’hui dans nos divers milieux de vie. Cela ne sera possible que si nous nous en imprégnons pour en devenir les serviteurs fidèles. Comme les gens de la synagogue, nous fixons notre regard sur Jésus pour accueillir son message libérateur. Et comme lui, nous sommes ensuite envoyés pour rejoindre les gens là où ils vivent. Cette bonne nouvelle doit être annoncée dans les églises mais aussi dans les divers lieux de vie, de travail et de loisirs. C’est en vue de cette mission que l’Esprit du Seigneur nous est donné. Aujourd’hui comme autrefois, il nous conduit vers les pauvres, les exclus, ceux et celles qui ont perdu ou oublié leur dignité.

L’exemple du Christ nous invite aujourd’hui à rendre la parole de Dieu vivante et vraie dans notre vie de tous les jours. Cette parole devient alors «lumière pour nos pas», «chemin, vérité et vie», «création d’un ciel nouveau et une terre nouvelle». Cette parole, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit.

Télécharger : 3ème dimanche du Temps ordinaire

Vidéo de Claire Patier

Prière universelle
Introduction :
Instruits par la parole de Dieu, tournons-nous vers le Père pour lui porter nos prières pour l’Église et le monde.

Pistes pour les intentions :
Prions pour tous ceux qui se mettent au service de la parole de Dieu et de son annonce : les catéchistes, les théologiens, les prédicateurs, mais aussi les parents et les enseignants. Qu’elle éclaire le chemin de tout homme comme elle éclaire la vie de ceux qui la servent. Seigneur, nous te prions.

Prions pour toutes les Églises chrétiennes qui partagent le trésor des Écritures. Que la parole de Dieu construise et maintienne leur unité pour un plus grand témoignage de l’amour de Dieu. Seigneur, nous te prions.

Prions pour les membres méprisés du corps du Christ, ceux que l’on rejette pour leurs idées, leur nationalité, leur religion ou leur statut social.
Que les disciples du Christ soient les premiers à leur venir en aide et à leur apporter assistance et réconfort. Seigneur, nous te prions.

Prions pour notre communauté. Que le Seigneur nous garde dans la paix et l’unité, au service les uns des autres et de tous nos frères. Seigneur, nous te prions.

Conclusion :
Dieu notre Père, écoute les prières que nous t’adressons aujourd’hui. Ta Parole nous révèle ton amour. Que cet amour comble les désirs de ton peuple au-delà de ce que nous osons te demander.
Par Jésus, notre Seigneur. Amen.

======================

Autres approches

Commentaires de Marie Noëlle Thabut : Écouter

Textes de Marie Noëlle Thabut : Lire

Homélies des prochains dimanches (Diocèse de Blois) : lire

Site du Père Raphaël Bui (commentaires bibliques) : Lire

Commentaires de Marie Noëlle Thabut (Blog de Thierry Jallas)

Cursillos

Père Jacques Fournier

Homélies de diacres

L’Évangile au quotidien : Lire

Découvrir Dieu

Prière universelle

Temps liturgique

Des applications gratuites : Découvrir Dieu, AELF, Prions en Église

Quelques pistes pour Lire, méditer et prier avec Parole de Dieu : Lire