Mois missionnaire

Octobre 2019 : Mois missionnaire extraordinaire
Le Pape François, invitant à aller aux périphéries, demande à toute
l’Église de vivre un temps missionnaire extraordinaire au mois d’Octobre 2019,
afin de commémorer le centenaire de la promulgation de la Lettre apostolique
Maximum illud du Pape Benoît XV (30 novembre 1919) afin de redire l’importance
aujourd’hui « de renouveler l’engagement missionnaire de l’Église, de
repréciser de manière évangélique sa mission d’annoncer et de porter au monde
le salut de Jésus Christ, mort et ressuscité ». Le thème de ce mois
missionnaire extraordinaire nous rappelle que tout baptisé est un envoyé et que
l’Église du Christ est en mission dans ce monde.
Ouverture le dimanche
29 septembre
lors du pèlerinage et rassemblement diocésain à Saint-Igest,
autour de sainte Thérèse, patronne des missions : 8h messe suivie des
confessions. 10h30 messe solennelle
présidée par Mgr François FONLUPT
puis pique-nique tiré du sac. 15h prière
suivie du chapelet médité sur le thème « baptisés et envoyés »
Conférence de Mgr
François FONLUPT sur la mission :
le vendredi 18 octobre à 20h30
à la maison diocésaine Saint-Pierre à Rodez.
Des outils pour se
rassembler et réfléchir :
https://rodez.catholique.fr/synode/fraternites
Voir particulièrement les fiches 4, 5 et suivantes  

Journée du patrimoine

À l’occasion de la journée du patrimoine, on va beaucoup se déplacer pour visiter des églises, des cathédrales, des monastères… Ces lieux nous rappellent que le premier patrimoine, c’est la foi reçue des apôtres. Si des chrétiens ont construit des églises, c’est pour avoir des lieux pour se rassembler, c’est surtout pour la célébration de l’Eucharistie. Pour eux, c’était absolument essentiel. C’est important pour nous aussi : le concile Vatican II nous a rappelé que l’Eucharistie est source et sommet de toute vie chrétienne.

Il est heureux que chacun puisse visiter des églises. Mais si nous nous contentons d’y entrer en touristes, nous passons à côté de l’essentiel. Nos églises sont d’abord des lieux de prière. C’est là que le Seigneur nous attend pour nous communiquer son amour passionné. Il nous invite à « Puiser à la Source  » de cet amour pour le communiquer à tous ceux et celles qui nous entourent.

Tout l’Évangile nous parle de l’amour sans limite du Christ pour le monde. Il est allé jusqu’à donner sa vie sur une croix. Imaginons des parents qui donnent leur vie pour sauver leur enfant. Si celui-ci ne leur manifeste que de l’indifférence ou du mépris, ce sera une grande souffrance pour eux. Le Seigneur qui a donné sa vie pour nous attend de nous une réponse qui soit de plus en plus à la mesure de son amour pour nous.

Nous qui allons visiter des églises ou accueillir des visiteurs, c’est à tout cela qu’il nous faut penser. Le premier patrimoine à mettre en valeur c’est la foi qui nous a été transmise par les générations qui nous ont précédés. Enfants, jeunes et adultes, nous sommes tous concernés. La bonne nouvelle de l’Évangile est pour tous.

La rentrée

Nous connaissons tous l’expression « LOL » qui signifie « mort de rire ». Un plaisantin nous a suggéré une autre traduction : « L’école Ouvre Lundi »… C’est vrai : La rentrée est là, une fois de plus. Les enfants et leurs enseignants vont commencer à rejoindre le chemin de leur école. Pour d’autres, ce sera un peu plus tard, mais cela ne saurait tarder.

Que sera cette année ? C’est comme une page blanche qu’il faudra remplir. Elle sera ce que chacun la fera. Nous souhaitons à chacun qu’il donne le meilleur de lui-même pour qu’elle soit réussie.

Avec la rentrée, les enfants vont recevoir des propositions pour toutes sortes d’activités culturelles et sportives, la musique, la danse, le foot, le tennis…etc. Tout cela apporte un plus, mais il vaut veiller à ne pas vouloir trop en faire. Il est important que l’enfant ait aussi du temps pour lui.

Quelques jours après la rentrée scolaire, vient celle des catéchismes. Ce n’est pas une activité en plus de la danse, de la musique et du sport. Il est important que les enfants, tout comme les adultes aient des lieux pour accueillir celui qui vient donner sens à notre vie. La Bonne Nouvelle de l’Évangile est pour tous, enfants, jeunes et adultes. Elle est la nourriture dont nous avons besoin pour notre vie chrétienne.

Un jour, un enfant nous a fait savoir qu’il ne pouvait pas venir au catéchisme parce qu’il faisait… de la boxe. Un de mes amis m’a dit sur le ton de l’humour : « Heureusement que tu ne l’as pas dans ton groupe ! » Plus sérieusement, il faut voir à quoi et à qui nous allons donner la priorité.

Toute catéchèse doit viser trois objectifs :

La connaissance de la foi : On ne va pas étudier par cœur, mais il faut savoir ce que sont l’Évangile, la Bible, les sacrements, l’Église…

La foi célébrée : Régulièrement, on va proposer aux enfants des célébrations adaptées à leur niveau. Celles-ci sont orientées vers l’Eucharistie et veulent aider les enfants et leurs parents à y trouver leur place

La foi vécue : La foi n’est pas seulement un enseignement. Elle est aussi un chemin sur lequel nous avançons ensemble, enfants, jeunes et adultes. Sur ce chemin, il y a Jésus Christ qui nous invite à le suivre. Nous pouvons toujours compter sur lui.

Bonne année à tous.

Nouveau sur le site : La messe télévisée à Conques le 25 août (1ère en haut)

 

Le riche parfum des filles pauvres

Accompagné d’un ami chimiste, un pasteur d’une église de Londres visitait les quartiers défavorisés de cette ville. Ils croisèrent deux jeunes filles pauvres dont les vêtements misérables trahissaient leur appartenance à un quartier pauvre de l’East End. Mais le parfum qui se dégageait d’elles étonna le chimiste.

Il interrogea le pasteur : « comment est-il possible que ces pauvres filles puissent se payer un parfum aussi coûteux ? »

C’est simple répondit l’ecclésiastique, ces jeunes filles travaillent toute la journée dans une usine à parfum et leurs vêtements en sont naturellement imprégnés ! »

Oui, c’est ainsi qu’il en va de nous, les chrétiens, appelés à diffuser le parfum de la Parole. Relisons saint Paul : « Grâces soient rendues à Dieu qui nous a fait triompher en tout temps dans le Christ, et, par nous, répand en tous lieu le parfum de la connaissance ! » (2 Co, 14-16).

Peu importe notre pauvreté ! Si nous savons nous attarder en présence du Seigneur, si notre vie reflète l’amour de Jésus, nous serons imprégnés de la bonne odeur du Christ.

Seigneur, accorde-moi d’être ta bonne odeur, celle qui me permettra, en tout lieu, de faire vivre ton amour parmi nos frères humain.

Nouvelles pages

Les livres du Nouveau Testament

Le chapelet

Saint Paul

Nouvelles vidéos

Assomption de la Vierge Marie

L’Assomption c’est la fête de Marie qui entre corps et âme dans la gloire de Dieu auprès de son fils ressuscité. La bonne nouvelle c’est que Marie n’a fait que nous y précéder. Ce bonheur qui est le sien, nous y sommes tous appelés. Ce que Dieu a réalisé pour Marie nous est également destiné. Avec Marie, notre vie actuelle est une marche à la suite du Christ vers cette grande fête que Dieu nous prépare.

L’Évangile qui nous est proposé fait suite à l’Annonciation. L’ange Gabriel vient d’annoncer à Marie qu’elle serait la mère du Sauveur. Ayant appris que sa cousine Élisabeth est devenue enceinte du futur Jean Baptiste, elle se met en route. Cette rencontre entre Marie et Élisabeth donne lieu à une explosion de joie. La Visitation ce n’est pas qu’une simple rencontre familiale entre deux cousines : c’est la rencontre des deux alliances, l’ancienne avec Élisabeth et la nouvelle avec Marie. À travers ce Messie pas encore né, c’est Dieu qui vient visiter le peuple de l’ancienne alliance.

Tout cela doit donner une nouvelle orientation à la manière dont nous vivons les uns avec les autres. Si nous voulons honorer Marie, il ne faut pas oublier qu’elle est notre mère à tous, y compris de ceux que nous n’arrivons pas à supporter. Comment honorer Marie en ce 15 août si nous avons un regard et des paroles méprisantes pour telle ou telle catégories de personnes. Comment l’appeler « Reine de la Paix » si nous sommes fâchés avec un voisin ? Comme le Christ, Marie souffre de ces divisions qu’il y a dans le monde, dans nos communautés et nos familles.

Mais avec elle, il n’y a pas de situation désespérée. Quand tout va mal, quand nous sommes sur la croix, elle est là. Elle se tient debout pour nous aider à traverser l’épreuve. Quand nous sommes en manque de paix et de joie, elle est encore là. Comme aux noces de Cana, elle dit à Jésus : « Ils n’ont plus de paix et de joie. » Et Jésus nous rend la paix et la joie. Elle ne craint ni notre péché ni notre douleur. Elle qui a misé toute sa vie sur l’amour, elle nous aide à nous remettre debout pour reprendre notre route à la suite du Christ.

En ce jour, nous rendons grâce au Seigneur pour ce cadeau merveilleux qu’il nous fait en nous donnant Marie pour mère. Cette fête de l’Assomption vient raviver notre lien profond à Jésus Christ et notre désir de le suivre fidèlement tout au long de notre vie. On a aussi appelé cet événement « la dormition de Marie ». La mort c’est fermer les yeux à ce monde pour les rouvrir à Dieu. Cette fête doit renouveler et renforcer notre confiance en lui. Ne craignons pas l’avenir ni le jugement de Dieu. Oublions nos péchés ; brûlons-les au feu de la Miséricorde. Nous serons jugés sur l’amour et seulement sur l’amour. C’est l’Amour qui nous prendra et nous emportera. L’heure où nous quitterons la terre sera notre Assomption.

Le dogme de l’Assomption

Sur ce site :

Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église.

Prier Marie

Prier le Rosaire

Des Témoignages

Des Vidéos

 

Le mois d’août 2019

Au cœur de ce mois d’août, les chrétiens célèbrent l’Assomption de la Vierge Marie ; ils sont nombreux à se rassembler dans divers sanctuaires qui lui sont dédiés. Chaque année, les pèlerins à Lourdes sont plus nombreux que d’habitude. Ces sentiers où l’on conduisait les troupeaux sont devenus des lieux où cheminent des chercheurs de Dieu. De même à Fatima, Notre Dame du Laus, Pontmain et jusque dans nos petites chapelles de campagne, on organise des pèlerinages en l’honneur de Marie. Où que nous soyons, nous sommes invités à nous unir dans une même louange.

Sur ce site :

Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église.

Prier Marie

Prier le Rosaire

Des Témoignages

Des Vidéos

Et autres à découvrir

Pour notre diocèse (Rodez) : Pèlerinage à Lourdes

Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église.

« Près de la croix de Jésus, se tenait Marie, sa mère… et le disciple que Jésus aimait. »

Ce disciple, c’est Jean ; c’est aussi chacun de nous. Nous sommes tous les disciples bien-aimés de Jésus. Il nous confie à Marie et il nous la confie. Jésus et Marie s’aiment tellement qu’ils partagent tous deux le même amour pour tous les hommes. Le disciple préféré de Jésus est devenu  aussi l’enfant préféré de Marie.

C’est cette maman que Jésus nous donne pour qu’elle fasse pour nous ce qu’elle a fait pour lui. Nous pouvons tous nous réfugier auprès d’elle. Quand nous faisons appel à elle, elle accourt. Son amour ne nous fera jamais défaut. En même temps, Jésus nous confie sa Mère et il nous demande de la prendre chez nous. Nous sommes invités à l’accueillir chez nous avec respect et surtout beaucoup d’amour. N’hésitons pas à lui ouvrir la porte de notre vie et de notre cœur, même si le ménage n’est pas bien fait. Elle n’a pas peur des situations compliquées. Elle ne cherche qu’à dénouer les nœuds qui font obstacle à notre union à Dieu.

Marie est le plus sûr chemin pour apprendre à connaître et aimer Jésus. Qu’elle soit toujours avec nous pour en être les messagers.