Christ est ressuscité

Trois jours après sa mort, le Fils de Dieu ressuscitait. Et le désespoir était à jamais chassé du monde. Marie Madeleine fut la première personne à voir le Ressuscité. Elle s’attendait si peu à le retrouver, elle qui l’aimait tant et l’avait tant pleuré, qu’elle ne l’avait pas reconnu d’emblée. Sur le chemin d’Emmaüs, ses disciples non plus ne l’ont pas reconnu d’emblée…. Quant à Thomas, il avait besoin de certitudes. Il lui fallait toucher les cicatrices des clous sur les mains. Et Jésus s’est laissé faire ; Thomas, à genoux, a reconnu « Mon Seigneur et mon Dieu.

 

Nous aussi nous rencontrons le Ressuscité mais nous ne le savons pas. Il est dans le cœur des hommes. Il se tient aussi derrière l’Hostie. Nous pouvons le contempler et l’avoir en nous. Quand nous rencontrons ceux qui vivent pour lui et qui agissent en Son Nom, il est encore là. Quand l’amour domine en nous, autour de nous et dans le monde, quand l’amour est vainqueur du mal, il n’est pas loin.

Le problème n’est pas son existence mais la difficulté à le reconnaître. Combien de fois sommes-nous restés dans le tombeau de notre chagrin, de notre dépression, de notre mal être ?… Un jour, tu es sorti de ton tombeau, prêt à affronter la réalité avec le feu de l’amour en toi. Tu étais tué par le péché, le tien ou celui d’un autre. Puis il y a eu cette voix : « Sors ! » L’Esprit Saint fait de nous des hommes neufs. Il nous fait devenir immortels car l’amour est plus fort que la peur. Nous avons connu la résurrection dès cette terre, car si le Père l’a voulue pour son Fils, Il la veut aussi pour ses autres enfants.