Pourquoi le mal ?

Mais si Dieu existe, pourquoi le mal ?
– Si Dieu existe, pourquoi les guerres, le massacre des innocents, le mal dans le monde ?
– Parce que Dieu est prisonnier, on l’a ligoté.
– Prisonnier de quoi, de qui ?
– De nos égoïsmes, de notre orgueil, de notre soif d’avoir et de pouvoir sur les autres, alors qu’il est une puissance d’amour impressionnante en chacun de nous. Si on le délie, on se sent bien et le monde va mieux.
– Alors, comment le délier?
– Intéressez-vous à lui, rendez-lui sa liberté, laissez-le agir en vous, puis allez délier tous ceux qui souffrent du mal et de l’injustice des hommes. Ecoutez ce que Jésus dit dans l’Evangile en parlant de lui : « J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, en prison et vous êtes venu à moi… En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Matthieu 25. 35-40). Dieu n’est pas dans les nuages, il est là tout près de vous
– Ouais, mais nous, on n’est pas des saints pour faire tout ça !
– Ah bon ? visiter un malade, être sensible à un camarade qui souffre ou qui a été exclu de votre groupe, aider un plus faible, se réconcilier… Est-ce vraiment au-delà de vos forces ?
– C’est vrai qu’on exclut facilement… En tous les cas, elle est vraiment classe cette parole de l’Evangile !
– C’est bien là que Dieu se trouve !
Du livre « Ado mais pas idiot » (Joël Pralong) – Edb

 

Père Matthieu Dauchez. Sa réponse au scandale du Mal qu’il côtoie chaque jour aux Philippines