Le Carême

Avec un groupe d’enfants…

Un jour, dans un groupe d’enfants, je demandais s’ils savaient ce qu’est le Carême. Ce fut un grand silence… Puis au bout d’un moment, il y en a un qui a dit : « Moi je sais, on ne mange pas de viande… » Et un autre ajoute : « On ne mange pas de bonbons. » Ce à qui j’ai répondu : « J’aimerais bien voir ça. »

Alors, je leur ai proposé une histoire : « Vous avez entendu parler de la chèvre de M. Seguin ; vous allez me la raconter. » Et ils ont raconté cette histoire de Blanchette qui est partie de chez son maître parce qu’elle avait envie de liberté. Et elle s’est retrouvée toute seule dans la montagne.
– « Et qu’a fait le maître quand il a vu que Blanchette était partie dans la montagne ? »
– Il l’a cherchée et il lui a dit : « Reviens. »
– Le Carême c’est exactement ça : C’est Dieu qui nous cherche et qui nous dit : « Reviens ! « 
– Oui mais Blanchette n’est pas revenue…
– C’est vrai et et c’est souvent ce qui nous arrive. Mais quand nous sommes loin de lui, le Seigneur ne cesse jamais de nous appeler. Il n’arrête pas de courir après nous.

Comment allons-nous nous y prendre pour revenir vers Dieu ? Pendant ces quarante jours, plusieurs choses nous sont proposées :

D’abord revenir à la Parole de Dieu. Nous découvrirons des textes d’évangile, les tentations de Jésus au désert, la Transfiguration… Le Carême est là pour nous rappeler que « l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ».

Ce qui est le plus important, c’est ce que chacun va faire chaque jour pour montrer qu’il veut revenir vers Dieu :
– Ne pas laisser passer une journée sans un temps de prière…
– Répondre à l’invitation de Jésus le dimanche…
– Apprendre à partager, à donner de la joie aux autres…
– C’est chaque jour que Jésus nous dit : « Reviens. »

« C’est le temps passé avec la rose qui fait que la rose est importante » (Saint-Exupéry)
Pendant ce Carême, ces quarante jours qui me préparent à Pâques, je veux passer du temps pour toi Seigneur.
« Tu es très important pour moi… »