Le dogme de l'Assomption

 

 

Le dogme catholique de l'Assomption de Marie considère que cet événement est une préfiguration de ce qui se passera à la fin des temps quand l'Eglise tout entière sera emmenée au ciel. Tous les membres du Corps du Christ ressusciteront d'entre les morts grâce au Christ. Ils auront un corps glorifié pour l'éternité dans une grande intimité avec Dieu.

La présence de Marie auprès des apôtres entre l'Ascension et le Pentecôte contribue à l'établir comme Mère de l'Eglise. Elle est auprès d'eux au Cénacle (Actes 1, 14). Il serait peut-être plus exact de dire que les apôtres étaient avec Marie et qu'elle ne cessait de les réconforter depuis la mort de Jésus. Nous n'oublions pas qu'ils étaient désemparés. Marie, qui n'avait jamais perdu confiance, leur redonnait courage.

Le concile Vatican II a voulu préciser la place de Marie pour les catholiques. C'est quelqu'un qui fait partie intégrante de l'Eglise dont elle est un membre éminent. Son rôle est d'être tout entière tournée vers le Christ. C'est ainsi qu'elle se rend disponible à 'action de l'Esprit Saint en elle. Elle ne cesse de nous rappeler que la Vérité est dans le Christ et pas ailleurs. Le seul médiateur entre Dieu et les hommes c'est le Christ. Voilà le message de Marie.

L'Eglise enseigne qu'au terme de sa vie terrestre, Marie a été enterrée comme cela se faisait à l'époque. Mais son corps a été préservé de la décomposition. Par l'action de son fils Jésus Christ, elle est "montée au ciel" corps et âme. Cela ne veut pas dire "décoller à la verticale" comme un avion, mais aller vers Dieu.

Pourquoi Jésus a-t-il fait cela pour elle ?
Comme tous les humains, Jésus éprouve une profonde affection pour sa mère. Si nous avions ce pouvoir, nous aurions souhaité pouvoir garder intact le corps de notre maman. Nous aurions souhaité être avec elle au ciel. Faire de Jésus un être détaché de tout sentiment humain serait lui dénier toute humanité. Pendant des siècles, les chrétiens
En outre, si Jésus a fait monter sa mère au ciel, c'est pour donner un signe d'encouragement aux hommes. La Tradition enseigne que l'Assomption de Marie a aussi une valeur pédagogique. Elle donne espoir et consolation aux hommes qui voient ce que Jésus a fait pour sa mère. Tout cela, il veut aussi le faire pour tous les hommes. Elle a été la première mais elle ne sera pas la seule à être emmenée au ciel

Nos frères protestants ont raison de dire qu'il n'y a aucune mention de l'Assomption de Marie dans la Bible. Un récit apocryphe en parle, mais il n'a jamais servi à définir ce dogme. Les catholiques considèrent que la Révélation divine nous est donnée par deux sources :
La Parole écrite (la Bible)
La Parole non écrite (la Tradition)
Quand la Bible se tait sur un sujet, la Tradition vient suppléer ce manque et fournir des réponses. C'est ainsi qu'elle nous dit que Marie a été enlevée au ciel par Dieu. Ce dogme a été promulgué par Pie XII le 1er novembre 1950. Il n'a fait que transcrire l'ancienne tradition en dogme, cette tradition étant reconnue comme inspirée par l'Esprit Saint.

Dans la Bible, nous trouvons une allusion à l'Assomption de Marie : "Un grand signe apparut dans le ciel, une femme vêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de Douze étoiles" (Apocalypse 12, 1)